Browsing Category

1850-1900

1850-1900

L’apparition à Pontmain

21 septembre 2015

L’apparition à Pontmain

Pontmain

Cette apparition silencieuse est merveilleuse. Je vous décrit ici certains passages, mais je vous conseille vivement de lire entièrement le récit sur le lien communiqué à la fin de l’article ! Nous voyons que la prière est une grande Force que nous mettons un peu trop de côté…

Le 2 février 1872, Mgr Wicart, évêque de Laval déclare : « Nous jugeons que l’Immaculée Vierge Marie, Mère de Dieu, a véritablement apparu le 17 janvier 1871 à Eugène Barbedette, Joseph Barbedette, Françoise Richer et Jeanne-Marie Lebossé dans le hameau de Pontmain. »

Le soir du 17 janvier 1871, Eugène et Joseph Barbedette, Françoise Richer et Jeanne-Marie Lebossé voient la ‘Belle Dame’.

Après le chapelet, ils chantent le Magnificat. Au début du chant, les enfants s’écrient : « V’là cor’de qué qui s’fait » (voilà encore quelque chose qui se fait). Une grande banderole vient se dérouler entre le bas de l’ovale et le toit de la maison. Des lettres commencent alors à s’écrire, en majuscule, couleur d’or. « C’est un M » – « Un A » – « un I » – « un S ». Le mot MAIS qui va rester tout seul jusqu’au moment où arrive Joseph Babin, un charretier, qui revient d’Ernée, à 20 km de là, et qui lance à la foule : « Vous pouvez bien prier, les Prussiens sont à Laval ». Le mot PRIEZ vient s’écrire alors après MAIS. Le message continue de s’écrire lettres après lettres. A la fin des litanies que l’on chante après le Magnificat, les enfants peuvent lire une première ligne se terminant par un gros point :

MAIS PRIEZ MES ENFANTS DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS

Au début de l’Inviolata qui va suivre, des lettres commencent une seconde ligne : MON. Au moment où l’on chante ‘O Mater alma Christi carissima’, le mot FILS vient s’écrire à la suite. « MON FILS » lisent les enfants. Alors c’est un cri de joie général : « C’est Elle ! C’est bien Elle ! C’est la Sainte Vierge ! » Jusque là, on pensait que ce pouvait être Elle. Mais maintenant, on en est sûr. C’est bien écrit : MON FILS. Pendant que l’on termine l’Inviolata et que l’on chante le Salve Regina, le message continue et se termine

MON FILS SE LAISSE TOUCHER

pontmainn

Les enfants, le curé et les habitants continuent à chanter des cantiques.

C’est alors qu’une croix d’un rouge vif apparaît devant la Vierge. Sur la croix, Jésus, d’un rouge plus foncé. Au sommet de la croix, sur une traverse blanche, est écrit : JESUS CHRIST. La Vierge prend la croix à deux mains et la présente aux enfants pendant qu’une petite étoile vient allumer les quatre bougies de l’ovale avant d’aller se placer au dessus de la tête de la Vierge. La foule prie en silence et beaucoup pleurent.

notre dame pontmain

Puis sœur Marie-Edouard chante l’Ave Maris Stella. Le crucifix rouge disparait. Une petite croix blanche apparaît sur chacune de ses épaules. Il est 8 h ½.

Tous dirent la prière du soir.

Les Prussiens qui devaient prendre Laval ce soir-là n’y sont pas entrés. Le lendemain, ils se sont repliés. L’armistice est signé le 25 janvier. Les 38 jeunes de Pontmain reviennent tous sains et saufs.

 

Source: http://www.sanctuaire-pontmain.com/L-histoire-de-l-Apparition.html

1850-1900

L’Immaculée Conception – Notre-Dame de Lourdes

21 septembre 2015

L’Immaculée Conception – Notre-Dame de Lourdes

lourdes

Une des plus célèbres apparitions, celles de Lourdes ! La Sainte Vierge n’a pas parlé à chaque apparition, je vous expose ici certaines paroles prononcées. N’hésitez pas à aller lire entièrement le déroulement de ces apparitions dans les lien donnés en bas 🙂

Le 18 janvier 1862, Mgr Laurence reconnaît officiellement les apparitions de Lourdes : « Nous sommes […] convaincus que l’Apparition est surnaturelle et divine, et que, par conséquent, ce que Bernadette a vu, c’est la Très Sainte Vierge. »

En 1858, la Vierge Marie apparaît 18 fois à la jeune Bernadette Soubirous et se présenta comme étant l’Immaculée Conception à Lourdes.[spacer height= »20px »]

« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire »

Bernadette Soubirous

[spacer height= »20px »]

11 février 1858 : La première rencontre

Accompagnée de sa soeur et d’une amie, Bernadette se rend à Massabielle, le long du Gave, pour ramasser des os et du bois mort. Enlevant ses bas pour traverser le ruisseau et aller dans la Grotte, elle entend un bruit qui ressemblait à un coup de vent, elle lève la tête vers la Grotte : « J’aperçus une dame vêtue de blanc : elle portait une robe blanche, un voile blanc également, une ceinture bleue et une rose jaune sur chaque pied ». Bernadette fait le signe de la croix et récite le chapelet avec la Dame. La prière terminée, la Dame disparaît brusquement.

lourdes1858

 

18 février : 3 ème apparition

La Dame: « Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde mais dans l’autre. Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant quinze jours?« [spacer height= »20px »]

cierge-Lourdes-apparition[spacer height= »20px »]

20 février : 5ème apparition

La Dame lui a appris une prière personnelle. A la fin de la vision, une grande tristesse envahit Bernadette.[spacer height= »20px »]

23 février : 7ème apparition

Entourée de cent cinquante personnes, Bernadette se rend à la Grotte. L’Apparition lui révèle un secret « rien que pour elle « .[spacer height= »20px »]

24 février : 8ème apparition

« Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! Priez Dieu pour les pécheurs ! Allez baiser la terre en pénitence pour les pécheurs ! « [spacer height= »20px »]

25 février : 9ème apparition

Bernadette : « Elle me dit d’aller boire à la source (…). Je ne trouvai qu’un peu d’eau vaseuse. Au quatrième essai je pus boire. Elle me fit également manger une herbe qui se trouvait près de la fontaine puis la vision disparut et je m’en allai.« 

Devant la foule qui lui demande: « Sais-tu qu’on te croit folle de faire des choses pareilles ?

« C’est pour les pécheurs.« 

lourdes apparitions bernadette

1er mars :12ème apparition: La première miraculée de Lourdes

Plus de mille cinq cents personnes sont rassemblées et parmi elles, pour la première fois, un prêtre. Dans la nuit, Catherine Latapie, une amie lourdaise, se rend à la Grotte, elle trempe son bras déboîté dans l’eau de la source : son bras et sa main retrouvent leur souplesse.[spacer height= »20px »]

2 mars : 13ème apparition

« Allez dire aux prêtres qu’on vienne ici en procession et qu’on y bâtisse une chapelle« [spacer height= »20px »]

apparition_2

[spacer height= »20px »]25 mars : 16ème apparition

Bernadette: « Elle leva les yeux au ciel, joignant en signe de prière ses mains qui étaient tendues et ouvertes vers la terre, et me dit: Que soy era immaculada councepciou« [spacer height= »20px »]

7 avril : 17ème apparition

Pendant cette Apparition, Bernadette tient son cierge allumé. La flamme entoure longuement sa main sans la brûler. Ce fait est immédiatement constaté par le médecin, le docteur Douzous.[spacer height= »20px »]

16 juillet : 18ème et dernière apparition

Bernadette ressent le mystérieux appel de la Grotte, mais l’accès à Massabielle est interdit et fermé par une palissade. Elle se rend donc en face, de l’autre côté du Gave… et voit la Vierge Marie, une ultime fois : « Il me semblait que j’étais devant la grotte, à la même distance que les autres fois, je voyais seulement la vierge, jamais je ne l’ai vue aussi belle ! ».[spacer height= »20px »]

Aujourd’hui encore, le corps de Bernadette Soubirous demeuré intact, est exposé dans la chapelle principale du Sanctuaire.[spacer height= »20px »][spacer height= »20px »]

Source: https://fr.lourdes-france.org et http://www.sainte-bernadette-soubirous-nevers.com/ses-mots/