Les Bases

Examen sur les commandements de Dieu

12 mars 2017

Pourquoi faire un examen sur les commandements de Dieu ?

Afin de bien préparer sa confession, il est important de faire un examen sur les commandements de Dieu, les commandements de l’Eglise et les péchés capitaux. C’est une aide pour reconnaître et parfois se souvenir de nos péchés avant d’aller au confessionnal. Si il y a un péché que vous ne comprenez pas, n’hésitez pas à le dire au prêtre lors de votre confession et de lui demander en quoi ceci est mal, il vous répondra en vous expliquant pourquoi et sans vous juger.

Vous êtes prêts ? On peut prendre des notes si on veut essayer d’en oublier le moins possible au moment de la confession. Et un petit café (thé), parfois il y en a besoin ! 🙂 Mais bon, surtout restons concentrés …

EXAMEN SUR LES COMMANDEMENTS DE DIEU

1er Commandement : « Tu adoreras Dieu seul et l’aimeras plus que tout… »

Manqué à ses prières (en particulier le matin et le soir), les avoir mal faites (distractions, manque de respect). Craint de se montrer chrétien, par respect humain. Parlé, agi, contre la religion. Pratiqué des superstitions, du spiritisme, de la magie. Avoir tenté Dieu. Négliger gravement de s’instruire (rester un an sans aucune étude, laisser un doute s’installer sans reprendre la doctrine du catéchisme, crédulité (apparition)). Refuser d’admettre une ou plusieurs vérités révélées par Dieu, et enseignées comme telles par l’Eglise. Communions ou confessions sacrilèges. Manque de respect des sacrements. Manque au jeûne avant la communion (une heure au moins). Mise en péril de la foi par la lecture de journaux impies, par des fréquentations dangereuses. Manque de confiance en Dieu ou confiance présomptueuse en ses propres forces. Indifférence à l’égard de Dieu. Manque de soumission à la volonté de Dieu. Critiques de la religion. Adhésion à des mouvements incompatibles avec la foi catholique…

2ème Commandement : « Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect… »

Emploi inutile du nom de Dieu, blasphèmes, imprécations, jurons. Serments faux ou inutiles. Irrespect à l’égard des personnes et des choses consacrées à Dieu. Souhaits néfastes à l’égard de soi-même ou d’autrui. Non-accomplissement des vœux émis…

3ème Commandement : « Tu sanctifieras le jour du Seigneur… »

Omission volontaire ou sans motif de l’assistance à la Messe dominicale ou des fêtes d’obligation. Retard volontaire ou dissipation durant ces Messes. Travail fait ou ordonné sans nécessité ou permission. Recherches de distractions contraires à la sanctification du dimanche…

4ème Commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère… »

Manque d’amour, d’affection, de respect, d’obéissance, d’assistance à l’égard des parents durant leur vie et de prière à leur intention après leur mort. Peine causée. Souhaits de mal. Disputes d’intérêt en famille. Manque de déférence et de soumission à l’égard des supérieurs…
Pour les parents à l’égard de leurs enfants : négligence dans leur éducation chrétienne ou leur pratique religieuse, mauvais exemples donnés, manque de surveillance, de soins, de disponibilité, de conseils ou de corrections nécessaire. Dureté, injustice, sévérité excessive…

5ème Commandement : « Tu ne tueras point… »

Meurtre, tentative de suicide, euthanasie. Avortements, stérilisations…
Souhait de mort ou de malheur à l’égard d’autrui. Vengeance, coups, blessures, torts causés à la santé, drogues, alcool, mutilations. Insultes, injures, mépris, faux rapports, haine, violences, refus de pardonner, vengeances. Indifférence à la peine d’autrui. Scandales par mauvais exemples, par conseils ou approbation silencieuse…

6ème et 9éme Commandements : « Tu ne feras pas d’impureté… » et « Tu n’auras pas de désir impur volontaire… »

Pensées ou désirs impurs provoqués en soi ou chez les autres. Conversations, chansons, lectures, spectacles immoraux (TV, Internet…) Flirts. Familiarités coupables. Danses lascives. Touchers indécents. Actions contraires à la chasteté, seul ou avec d’autres : masturbation, relations charnelles en dehors du mariage, homosexualité. Tenues ou attitudes provocantes…
Pour les fiancés : Légèretés, tendresses excessivement sensuelles. Relations avant le mariage. Cohabitation.
Pour les époux : Atteintes coupables à la fécondité du mariage, contraception permanente ou temporaire. Limitation de l’usage du mariage aux jours inféconds sans cause sérieuse. Adultère (pensées, désirs, actions). Liaisons. Divorce. Remariage civil. Refus injuste du droit du conjoint.

7ème et 10émeCommandements : « Tu ne voleras pas… » et « Tu ne désireras pas injustement le bien d’autrui… »

Vol (quoi ? combien ? circonstances ?), recel, objets trouvés ou empruntés
et non rendus. Dommages injustes causés au prochain dans ses biens. Fraudes, manœuvres déloyales dans le travail, les affaires, le commerce, les contrats. Pots-de-vin. Coopération à des injustices. Recel d’objets volés. Négligence dans le paiement des dettes. Exploitation des faibles. Dommages aux biens collectifs. Désirs de vol ou d’injustices. Non-réparation de dommages causés. Non-restitution. Gaspillage. Travail bâclé…

8ème Commandement : « Tu ne mentiras pas… »

Mensonges avec ou sans préjudice pour autrui. Médisances ou calomnies, faites ou approuvées. Faux témoignages en justice. Accusations injustes. Jugements téméraires. Rapports injustes nuisibles. Violation du secret, confié ou professionnel, des correspondances. Dissimulation, hypocrisie. Tricheries. Promesses non tenues. Refus de rectifier la vérité…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply