Confession

Il existe toujours des personnes qui se confessent … Oui, oui, c’est nous !

Avant mes retrouvailles avec la foi, j’avais du me confesser… Une fois ! Aujourd’hui, j’essaie d’y aller régulièrement et de ne pas dépasser un mois sans une confession. L’idéal serait chaque semaine, je le sais et j’y travaille !

Parlons peu, parlons bien. Entre nous, aller se confesser n’est pas toujours chose facile. Je pense que j’ai du sortir une ribambelle d’excuses différentes les fois où j’avais « peur » d’y aller.

« Je ne sais pas quoi dire, je ne me suis pas bien préparée, je ne sais pas comment faire » Blablabla.
Et pourtant, quelle joie lorsqu’on sort d’une confession !

Pour ceux qui ne savent pas trop comment faire pour se confesser, je vous indique une manière très simple ci-dessous.

Abandonnez vos péchés et obtenez la grâce pour ne pas recommencer et surtout utilisez-la cette Grâce !

Comment se confesser ?

 

Qu’est ce que la confession ?

La confession est un acte du sacrement.

Quels sont ces actes ?

– La Contrition: le sentiment profond de notre culpabilité devant Dieu, et le désir de revenir à lui.
– La Confession: l’aveu de nos fautes fait au prêtre, représentant de Dieu et de l’assemblée chrétienne.
– L’Absolution: la sentence de pardon prononcée au nom de Dieu et de l’Église.
– La Pénitence: imposée par le confesseur, elle est à la fois réparation et source de grâces pour la lutte future.

Avant la confession, il est préférable de se préparer:
– en faisant un examen de conscience: regrouper toutes les fautes faites vis-à-vis des commandements de Dieu et de l’Église, et de ses devoirs d’État;
– en réservant un temps de prière;
– en se mettant en présence de Dieu.

De quelle manière se confesse-t-on ?

Une fois que l’on est agenouillé en présence du prêtre:

Bénissez-moi mon Père, parce que j’ai péché.

On fait le signe de la croix pendant que le prêtre bénit.

Je ne me suis pas confessé depuis …

J’ai commis …

Dire ses fautes au prêtre, comme on les dirait au Christ qu’il représente. En cas d’embarras, demander au prêtre de poser des questions.

Je m’accuse encore de tous les péchés que j’ai pu oublier, et de tous ceux de ma vie passée; j’en demande pardon à Dieu, et à vous, mon Père, pénitence et absolution.

Le confesseur vous donne des avis, des conseils et une pénitence.

Pendant que le prêtre donne l’absolution, réciter attentivement l’acte de contrition:

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous pètes infiniment bon et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence.

Avant de quitter le confessionnal,

Merci mon Père.

Après la confession, il est bien de rester quelques instants en prière pour remercier Dieu de son pardon, et faire sans tarder la pénitence imposée par le prêtre.